MUSIQUE D’INSPIRATION NATURELLE : DEVIN ABRAMSMUSIQUE D’INSPIRATION NATURELLE : DEVIN ABRAMS

Texte: Marie Knowles
Video: Tom Powell

7 décembre 2018

Musicien, producteur, manager et collaborateur. Devin Abrams, aka Pacific Heights, s’est forgé une histoire unique à travers ses vingt années passées dans le secteur musical. Membre fondateur du groupe de musique électronique Shapeshifter, Devin est parti en 2014 vers d’autres aventures, notamment pour terminer son master en production musicale et se consacrer à ses projets en solo. Depuis cet « acte de foi », il a sorti – sous le nom de Pacific Heights – deux albums encensés par la critique et a reçu plusieurs récompenses, dont celle du meilleur album de musique électronique aux New Zealand Music Awards de 2016. Il a ensuite produit un titre du groupe Drax Project qui a remporté un véritable succès. Récemment, Devin a collaboré avec icebreaker pour élaborer une playlist inspirée par la nature. Nous l’avons rencontré pour en savoir un peu plus sur ce projet, son parcours depuis Shapeshifter et la manière dont la nature inspire son travail.

Vous aviez inventé un nouveau son et monté l’un des meilleurs groupes de drum ’n bass du monde. Qu’est-ce qui vous a poussé à tout arrêter ?
Mon départ du groupe Shapeshifter, au bout de 15 ans, était motivé par le besoin de changement. J’avais envie de passer plus de temps en studio, d’écrire de la musique et d’être plus souvent chez moi pour profiter de ma famille. Le changement a du bon. Le changement nous aide à grandir et à nous développer en tant qu’être humain et en tant qu’artiste.

Pourquoi est-ce important de suivre son instinct et de poser un tel acte de foi ?
Mon père m’a toujours dit que les plus grands risques donnaient souvent lieu aux plus grandes récompenses. On apprend bien plus sur soi-même en se jetant dans le grand bain qu’en restant au bord du bassin avec la tête hors de l’eau.

Comment la nature inspire-t-elle votre travail ?
Je dois énormément aux Alpes du Sud de Nouvelle-Zélande – c’est elles qui ont inspiré le nom et l’essence même de Pacific Heights. La nature joue un rôle essentiel dans ma créativité. Je suis là, dans ma maison de Wellington, au milieu des tuis [oiseaux indigènes] et de la flore endémique… entouré de ce vert riche et des superbes couleurs que nous avons en Nouvelle-Zélande. Nous avons accès à tout ça en tant qu’artistes, c’est une chance que très peu de gens ont à travers le monde. J’adore représenter cette nature dans mon travail.

Vous venez de terminer une playlist pour icebreaker, inspirée par la nature. Parlez-nous un peu de ce processus.
J’ai voulu comprendre et ressentir ce qu’est icebreaker – à la fois en tant que marque et en tant que partie de la matière de la terre. J’ai réfléchi à la manière dont la nature allait pénétrer ma musique. J’ai cherché des chansons qui avaient une sorte de tonalité terrestre – c’est-à-dire des textures et des sons qui pouvaient représenter un fjord scandinave ou une montagne des Alpes du Sud, par exemple.

Comment avez-vous choisi les morceaux ?
Le choix des morceaux a été un cheminement très lent. J’ai commencé par chercher du côté des artistes que je connaissais déjà, puis j’ai utilisé la méthode de recommandation de Spotify pour explorer différentes voies et découvrir d’autres artistes. La moitié de la playlist contient des titres d’artistes que je connaissais déjà, et l’autre moitié contient des chansons qui résonnaient déjà en moi et qui présentent une sorte de symétrie avec la nature.

S’agit-il d’une playlist personnelle ?
Cette playlist est évidemment émaillée de morceaux qui ont un impact énorme sur moi, en tant qu’artiste et en tant qu’être humain. Certains titres m’ont aidé à traverser des moments extrêmement difficiles de ma vie. D’autres ont profondément inspiré ma direction en tant qu’artiste et producteur.

C’est une collection remarquable – décrivez-nous la nature de certains morceaux.
Ypsilon – Olafur Arnalds
Ce titre évoque un cheminement. En introduction, les cordes nous laissent imaginer une marche à travers les paysages, puis des sons percussifs résonnent comme s’ils remontaient du fond de l’océan pour venir flotter à la surface, nous entraînant avec eux. La fin est plus floue, mais tout comme la vie, elle ne promet rien mais nous prépare au prochain voyage.

Dreams Today – Efterklang
Cette chanson donne l’impression de dériver dans un fjord (ce qui est cohérent pour des artistes qui viennent de Scandinavie). Le soleil brille à travers la fenêtre entrebâillée, illuminant un nouveau coin de la pièce. Magnifique et paisible.

Blurred – Kiasmos
Ce superbe morceau de musique nous vient du Grand Nord, d’Islande plus précisément. Cinématique, persistant et empli de subtilités enchantées. Il crée un sentiment d’émerveillement et de quiétude, que sous-tend un désir de mouvement et d’exploration.

"Nature" curated by Devin Abrams. Listen to full playlist.