ANNA FROST : EN LIEN AVEC LA NATUREANNA FROST : EN LIEN AVEC LA NATURE

Mots: Marie Knowles
Vidéo: icebreaker

20 février 2019

La coureuse d’ultra-distances de renommée mondiale, Anna Frost, est sur le point de relever son plus grand défi à ce jour : devenir mère. Nous l’avons récemment rencontrée dans son pays natal, la Nouvelle-Zélande pour en apprendre davantage sur ses liens avec la nature ainsi que sur ses espoirs pour l’avenir et son parcours de grossesse jusqu’à maintenant.

Vous êtes un modèle pour les jeunes femmes, notamment par votre travail auprès de Sisu Girls. Selon vous, que faut-il transmettre à la prochaine génération?Que nous pouvons tous être des modèles pour les jeunes (filles et garçons) de notre entourage. Nous devons leur montrer à persévérer encore et encore puis les encourager à le faire, à explorer et à découvrir leur plein potentiel, à respecter la nature et à en profiter. Nous devons leur transmettre l’honnêteté, l’authenticité, la compassion et la gentillesse.

Vous attendez actuellement votre premier enfant. Comment vous préparez-vous à devenir mère?J’ai plongé dans l’expérience de la maternité et je savoure chaque minute de ce processus qui changera ma vie même lorsque la fatigue ou les brûlements d’estomac, les crampes nocturnes et les changements corporels prennent le dessus. J’ai accepté que je me dirigeais vers l’inconnu, mais je suis entourée par tellement de femmes, d’hommes, de mères, de pères, d’amis et de membres de la famille forts et inspirants que je suis emballée par l’idée d’apprendre au fur et à mesure.

De quelle façon la grossesse a-t-elle influencé votre entraînement?Mon entraînement s’est véritablement transformé. Je dois accepter d’aller moins rapidement et de prendre beaucoup plus de pauses. La marche, le yoga, les poids légers, la respiration, le paddleboard, le kayak et la lecture constituent maintenant l’essentiel de mon entraînement. J’ai eu plus de facilité que je le croyais à abandonner l’idée de courir et de m’entraîner intensément. Après 15 ans de course, c’est agréable de prendre une grande pause et de me concentrer sur ce petit être humain, tout en prenant soin de mon corps et de mon esprit aussi doucement que possible.

Vous avez parlé de votre fort lien avec la nature. Comment la grossesse a-t-elle influencé ce lien?Je passe beaucoup de temps à communiquer avec la nature : en jardinant, en marchant, en regardant les vagues sur la plage, en écoutant les oiseaux chanter et gazouiller, en bougeant au rythme des marées et de la météo. Et c’est un lien que je veux continuer à partager avec ma famille pour toujours. C’est notre mission d’apprendre, de faire des expériences, de vivre des aventures et d’être heureux. Je suis certaine qu’elle grandira puis le comprendra et le ressentira aussi.

Quels sont vos espoirs et vos rêves pour les cinq prochaines années?Je veux offrir le plus d’expériences et d’aventures possible à cette petite. Il est également important pour moi de continuer à nourrir mon besoin d’aventures et j’ai très hâte que nous puissions le faire en famille. Je suis certaine que mon avenir compte quelques courses autour du monde et quelques randonnées plus près de la maison (Nouvelle-Zélande et Colorado). Je souhaite que de plus en plus de jeunes personnes soient inspirées à explorer leur pays avec respect et soin, avec confiance et énergie pour grandir. J’espère que nous deviendrons tous des modèles et encouragerons les jeunes, les vieux, nos amis et nos familles à faire de même.