HOMEWARD BOUND : LEADERS FÉMININS EN ANTARCTIQUEHOMEWARD BOUND : LEADERS FÉMININS EN ANTARCTIQUE

Mots: Marie Knowles
Photos: Steph Gardner

21 février 2019

Nous avons besoin de femmes pour guider notre réflexion et nos actions en matière de changement climatique. C’est la prémisse de Homeward Bound, un programme qui vise à développer 1 000 leaders féminins dans des secteurs environnementaux cruciaux. L’expérience transformatrice? Un voyage en Antarctique ensemble. Nous sommes allés à la rencontre de la biologiste marine, Steph Gardner, pour qu’elle nous raconte son parcours vers le leadership en matière de changements climatiques.

Comment vous êtes-vous jointe au programme?
Je me suis intéressée à Homeward après que l’une de mes amies y ait participé. J’ai passé deux heures à lire le site Web et j’ai su que je voulais en faire partie. Le programme s’adresse aux femmes qui travaillent en sciences, technologie, ingénierie, mathématiques et médecine (STIMM); donc pour m’inscrire je devais démontrer comment j’allais contribuer à la vision générale de Homeward Bound.

Qu’avez-vous mis dans vos bagages pour ce voyage en Antarctique et que recommanderiez-vous?
Je voyage beaucoup pour le travail, mais généralement vers des destinations tropicales. C’était le premier voyage en 10 ans où je n’emportais pas un masque de plongée et un tuba. Faire des bagages vers une destination polaire demande beaucoup de planification et de listes de vérification. On m’avait conseillé de m’habiller en couches. J’avais donc divers vêtements en laine mérinos Icebreaker avec moi, incluant des chaussettes, des pantalons de randonnée, des sous-vêtements thermiques et des hauts à capuchon; et ils étaient exceptionnels. Ils sont très confortables, sèchent rapidement, ne se déforment pas et ils m’ont gardé au chaud et au sec.

Comment s’est passé le voyage sur un bateau avec 79 autres femmes?
Je n’oublierai jamais l’atmosphère à bord. Je n’avais jamais rencontré un groupe si rassurant, sûr et confiant. Il y avait un sens incroyable d’appartenance et de respect mutuel ce qui est remarquable étant donné la diversité des femmes présentes : originaires de 28 différents pays, un écart d’âge allant du début de la vingtaine au début de la soixantaine, à différents stades de leur vie et de leur carrière. L’Antarctique nous a offert une occasion unique de tisser des liens sans distractions (notamment sans téléphone ni Internet). Nous avons eu plus de temps pour apprendre à nous connaître ce qui nous a permis d’aller plus en profondeur et de tisser des liens forts. Ce voyage m’a rappelé à quel point il est important de bâtir des relations authentiques et durables.

Racontez-nous votre rencontre avec Christiana Figueres, une ancienne responsable du climat des Nations Unies qui a piloté l’entente de Paris 2015?
Christiana Figueres est l’un de mes modèles et quand j’ai su qu’elle allait se joindre avec nous sur le bateau, je ne pouvais pas le croire. Christiana faisait partie de la faculté de leadership et elle a été extrêmement généreuse avec son temps. J’ai appris d’elle à quel point il est important de prendre de soi, de votre paix intérieure et de votre bien-être mental et physique. Une fois que nous nous connaissons et que nous nous comprenons et comprenons nos valeurs, nous pouvons être de meilleurs leaders. En tant que femmes, nous faisons généralement passer les autres avant nous dans la plupart, sinon dans tous, les aspects de nos vies, mais nous devons nous traiter avec gentillesse, compassion et respect.

La campagne entourant le programme Homeward Bound dit que « Mère nature a besoin de ses filles ». Que signifie la nature pour vous?
En tant que biologiste marine, j’ai été dévastée de retourner sur le terrain pour découvrir que les colonies de coraux étaient décolorées en raison du réchauffement de l’eau de mer. C’est incroyablement important pour moi d’utiliser mes recherches, mes connaissances et ma voix pour défendre la nature, parce qu’elle a de la difficulté à le faire seule. Mère nature nous envoie de puissants messages sous forme d’incendies, d’inondations, de sécheresses et d’extinctions, nous invitant à repenser notre façon de prendre soin de notre planète. Dans le cadre du programme Homeward Bound, nous devons utiliser notre influence collective pour influence ce que nous faisons pour vivre et dirige de façon durable. À la fin du programme de 10 ans, 1 000 femmes feront partie du réseau Homeward Bound, engagées à faire ce qu’elles peuvent pour l’environnement, avec la force du nombre pour sensibiliser les gens.

Qu’avez-vous appris de Homeward Bound?
J’ai pris confiance dans ma capacité à diriger. J’ai vu aussi d’autres participantes acquérir cette confiance. Au cours de l’année, l’un des outils que nous avons utilisés est l’inventaire des modes de vie (IMV) qui évalue comment nous nous voyons comme leader. Avec l’aide d’un coach, nous avons identifié nos forces, nos occasions d’amélioration et les barrières de notre style de leadership. La passion, le dynamisme et l’enthousiasme que nous avons acquis avec nos compétences en leadership m’ont donné un espoir renouvelé. Je suis heureuse d’apprendre comment mes collègues leaders travaillent pour changer la façon dont nous traitons la planète.

Avez-vous vécu des expériences bouleversantes en Antarctique?
Oui, le voyage tout entier a changé ma vie. Ce fut une surprise et un cadeau incroyables auxquels je ne m’entendais pas. Comme, lorsque nous avons fait l’expérience du silence complet. Nous étions sur l’île Danco. Nous avions marché 200 m vers le sommet d’une montagne, dans la neige jusqu’aux genoux. Nous avions chacune un endroit où nous asseoir, avec une vue de 360 degrés sur le paysage antarctique autour et en dessous de nous. Le son du silence parfait était impressionnant. L’Antarctique est l’un des seuls endroits où il est possible d’en faire l’expérience. Vous pouvez entendre votre cœur battre. À l’occasion, nous pouvions entendre les baleines à bosse respirer. Après un moment, nous avons ressenti l’immense onde de choc d’un glacier se brisant; le bruit a résonné dans toute la baie.

Quels animaux sauvages avez-vous rencontrés?
J’ai vu mon premier épaulard. Aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours voulu en voir un. Notre bateau s’est approché doucement. Et, nous avons vu près de 20 épaulards. Trois femelles se sont éloignées du groupe et se sont dirigées vers le bateau; elles sont venues nous évaluer avant de retourner vers le groupe endormi, satisfaites de savoir que nous n’étions pas une menace. C’était incroyable! Nous avons aussi vu des manchots papous, des manchots Adélie et des manchots à jugulaire sur notre débarcadère, de nombreuses baleines à bosse, des phoques crabiers, des phoques de Weddell et des léopards des mers, des pétrels et de grands albatros hurleurs. Nous avons aimé comparer nos observations des manchots dans leur habitat naturel aux compétences de leadership que nous avons acquises. Par exemple, si vous tombez, relevez-vous et continuez. Certains manchots font preuve de prudence avant d’entrer dans l’eau, d’autres sautent sans se poser de questions. Ils se suivent pas à pas avec confiance et ils persistent grâce à la force du nombre.

Quels sont les buts que vous vous êtes fixés depuis le programme?
Mon but personnel est de prendre soin de moi-même et de nourrir ma conscience de moi. Pour les autres, je désire les outiller et les inspirer à agir avec intention pour réaliser la force du nombre pour créer des changements. Et pour la communauté Homeward Bound, je veux continuer de nous faire connaître et d’utiliser notre voix commune pour accroître le nombre de femmes en position d’influence alors que nous tentons de créer un avenir plus durable.

Qu’est-ce qui vous motive dans votre carrière?
La nature me motive. Nos océans et nos environnements marins m’inspirent. Je veux que les générations futures aient le privilège de faire l’expérience d’écosystèmes merveilleux, comme j’ai pu le faire. Je veux que les gens en voient la beauté et la valeur comme je le fais, mais qu’ils comprennent également à quel point ces écosystèmes sont fragiles. Je crois que cela sera essentiel pour motiver les gens à agir ensemble et à utiliser leur voix collective pour l’environnement.

Que signifie la nature pour vous?
La nature signifie pour moi l’émerveillement et une liberté qui nous enracine. J’adore l’attrait de l’aventure et explorer de nouveaux environnements. La nature nous accueille toujours à bras ouverts et elle ne juge jamais. Je suis très reconnaissante envers la nature. Faire l’expérience de la nature nous permet de créer des liens avec la Terre et de nous assurer de faire ce qu’il fait pour la protéger.

« LA PASSION, LE DYNAMISME ET L’ENTHOUSIASME QUE NOUS AVONS ACQUIS AVEC NOS COMPÉTENCES EN LEADERSHIP M’ONT DONNÉ UN ESPOIR RENOUVELÉ. JE SUIS HEUREUSE D’APPRENDRE COMMENT MES COLLÈGUES LEADERS TRAVAILLENT POUR CHANGER LA FAÇON DONT NOUS TRAITONS LA PLANÈTE. »

Le premier débarcadère continental en Antarctique, à la base Brown.

Inspection des icebergs près de la baie Flandres.

Un manchot papou, la troisième plus grosse espèce de manchot.

Une vue pittoresque de la baie Andvord.

Une journée calme et nuageuse dans l’Errera Channel.

Les 80 femmes du voyage Homeward Bound 3, incluant les 10 membres de l’équipe de leadership à bord.